Les Sites classés au patrimoine mondial de l’ UNESCO du Sri Lanka

Le Sri Lanka compte 8 sites (6 culturels et 2 naturels) inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO

2 nouveaux sites culturels sont en attente d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO. Vous ne les parcourrez pas tous, nous vous proposerons les plus emblématiques et ceux qui se visitent facilement. D'autres sites moins touristiques et surtout plus locaux, vous raviront surement autant. Mais selon vos envies, nous adapterons votre circuit.

Cité historique de Polonnaruwa (culturel)

Deuxième capitale de l’île, royaume cinghalais il y a 1000 ans, Polonnaruwa est un vaste site avec temples et sculptures dont l'impressionnant Gal Vihara (immenses boudhas sculptés) – Il est beaucoup mieux conservé que le site d'Anuradhapura qui est plus vieux de 1500 ans, mais aucun temple n'est actif comme à Anuradhapura. On visite le quadrilatère contenant 12 structures architectonique de toute beauté. Le retour sur Habarana le soir vous permettra peut-être de croiser des éléphants sauvages sur la route. Le site de Polonnaruwa est le lieu de tournage du film "Monkey Kingdom" de Disney 2015. Location sur place de vélo pour parcourir le site, environ 9€

Temple d’Or de Dambulla (culturel)

Haut lieu de pèlerinage de Sri Lanka depuis vingt-deux siècles, ce monastère rupestre, qui contient cinq sanctuaires, est l'ensemble le plus grand et le mieux conservé de temples-cavernes au Sri Lanka. Il est particulièrement remarquable par ses peintures murales bouddhiques couvrant une superficie de 2 100 m2 et par ses 157 statues.

Vieille ville de Galle et ses fortifications (culturel)

Fondée au XVIe siècle par les Portugais, Galle a atteint son apogée au XVIIIe siècle avec les colonies néerlandaises, avant d'être supplantée par Colombo à l'arrivée des Britaniques. Galle est le plus bel exemple de ville fortifiée, construite par les Européens dans le sud et le sud-est de l'Asie, illustrant bien les interactions entre les styles architecturaux européens et les traditions sud-asiatiques. La vieille ville de Galle, avec son fort et ses fortifications, protège les ruelles où l'on peut encore voir quelques anciennes demeures néerlandaises. La plus charmante ville du pays à visiter absolument avec ses rues pavées animées, ses bâtiments coloniaux, ses hôtels de charme, boutiques, petits restaurants et cafés.

Ville ancienne de Sigiriya (culturel)

Le Rocher du Lion est l'un des sites les plus surprenants de l'île. C'est le roi Kassapa, avide de pouvoir, qui tua son père chassa son frère et fit de Sigiriya sa nouvelle capitale. Il vint se réfugier sur ce rocher en délocalisant les moines bouddhistes présents et y fit construire des temples pour se faire pardonner de ses pêchés. On trouve au sommet du piton rocheux culminant à 370 mètres, les ruines d'un palais et d'une forteresse, des galeries avec de fascinantes fresques, les célèbres demoiselles de Sigiriya. Depuis les jardins royaux aux pieds du rocher, une série de galeries et d'escaliers qui débouchent dans la gueule d'un lion colossal, construit en brique et en plâtre, permettent d'accéder au site.

Ville sacrée de Kandy (culturel)

Kandy est la capitale culturelle de l'île (500 m d'altitude). C'est la deuxième plus grande ville du pays. Ce site sacré du bouddhisme, communément appelé « ville de Senkadagalapura », a été la dernière capitale des rois de Sinhala dont le mécénat a permis à la culture de Dinahala de s'épanouir pendant plus de 2 500 ans, jusqu'à l'occupation de Sri Lanka par les Britanniques en 1815. C'est aussi le site du temple de la Dent du Bouddha, célèbre lieu de pèlerinage. Elle est très animée et le trafic y est dense surtout en fin de journée (nombreux embouteillages). On est loin des campagnes tranquilles.

Ville sainte d'Anuradhapura (culturel)

La cité d'Anuradhapura est le symbole des siècles d'Or du Sri Lanka. Ce site était déjà habité 5 siècles avant JC. Première capitale de l'île, elle a été le siège du pouvoir cinghalais pendant près de 1000 ans jusqu'à ce que le roi Vijaya Bahu décide de déménager à Polonnaruwa moins exposée aux attaques. 119 rois se sont succèdés à la tête de cet empire. La ville a donc été abandonnée et la végétation a repris le dessus pendant 8 siècles. C'est un britannique qui en a découvert les ruines en 1820. Sur un site de 50 km2, on y découvre des monastère en ruines et des immenses dagobas. Cette ville sacrée s'est établie autour d'une bouture de l'« arbre de l'éveil », le figuier de Bouddha, cette bouture fut apportée au IIIe siècle av. J.-C. par Sanghamitta, fondatrice d'un ordre bouddhiste féminin.

Hauts plateaux du centre de Sri Lanka (naturel)

Les Hauts plateaux du Sri Lanka sont situés dans le centre-sud de l'île. Le bien comprend l'Aire protégée de Peak Wilderness, le Parc national de Horton Plains et la forêt de conservation des Knuckles. Ces forêts de montagne, qui s'élèvent à plus de 2500 m au-dessus du niveau moyen de la mer, abritent une variété de flore et de faune extraordinaire, notamment plusieurs espèces en danger comme le semnopithèque à face pourpre, le loris grêle de Horton Plains et le léopard du Sri Lanka. La région est considérée comme un point chaud de la biodiversité du Sri Lanka.

Réserve forestière de Sinharaja (naturel)

Situé dans le sud-ouest de Sri Lanka, le Sinharaja est la dernière zone viable de forêt tropicale humide primaire du pays. Plus de 60 % des arbres sont endémiques et bon nombre d'entre eux sont considérés comme rares. La faune endémique est nombreuse, notamment les oiseaux et 50 % d'espèces de mammifères et de papillons, ainsi que beaucoup de sortes d'insectes, de reptiles et d'amphibiens rares.

Seruvila Mangala Raja Maha Vihara (culturel en attente)

Ancien temple bouddhiste de Trincomalee construit durant le règne du roi Kavantissa au 2ème siècle avant JC.

Chemin de pélerinage Seruwila au Pic Adam (culturel en attente)

Ancienne route de pélerinage le long de la rivière Mahaweli depuis le temple bouddhiste Seruwila Raja Maha Vihara de Trincomalee, en passant par le site sacré de Somawathie, réserve naturelle et centre de protection de vie sauvage, Polonnaruwa, ancienne capitale du 11ème au 13ème siècle, Mahiyangana aux reliques sacrées par bouddha, Kandy, Gampola et finalement le Pic Adam. Ce dernier rassemble encore chaque année de nombreux pèlerins des 4 religions : bouddhisme, hindouisme, christianisme et islamisme.

Suggestion de circuit à travers ces sites classés à l'UNESCO

Un itinéraire à travers ces 8 sites peut s'organiser sur une dizaine de jours:

  • Commencez par Galle, ville fondée au XVIe siècle par les Portugais, la cité coloniale la mieux conservée d'Asie du Sud-Est.
  • Faites un détour par l'intérieur des terres et la réserve forestière de Sinharaja, dernière grande forêt tropicale humide du Sri Lanka.
  • Continuez ensuite vers le nord jusqu'à Ella, ville centrale pour visiter les fameux hauts-plateaux. Le mieux et de parcourir la région à pieds via des treks aux points de vus incroyables et des champs de thé à perte de vue.
  • Remontez encore un peu pour découvrir Kandy. Cette ville verdoyante, construite au bord d'un lac, fut la dernière capitale des rois cinghalais avant l'arrivée des Britanniques. Son temple de la Dent sacrée est un haut lieu de pèlerinage pour les bouddhistes du monde entier.
  • Dirigez-vous vers les temples troglodytiques de Dambulla sont un lieu de pèlerinage depuis plus de 2 000 ans. Ces cinq grottes renferment des statues et des peintures murales bouddhiques.
  • À Sigiriya, les vestiges du palais du roi Kassapa ornent les flancs et le sommet d'une formation granitique de 370 m de haut. Vous verrez de superbes fresques pendant l'ascension de ce rocher sacré.
  • Non loin, à Polonnaruwa, les ruines de la seconde capitale royale du Sri Lanka englobent des édifices bouddhiques et brahmaniques, ainsi que d'impressionnantes constructions édifiées au XIIe siècle.
  • Achevez vos pérégrinations par l'exploration des ruines de monastères et de palais à Anuradhapura, deuxième grande capitale royale du Sri Lanka.